PACA Ecobiz

Rencontre avec Guillaume Develter, co-fondateur de l'application SoKyoot

SoKyoot est une plate-forme pour l’achat et la revente entre particuliers d’affaires et d’objets de puériculture.

Parlez-nous de votre entreprise, son histoire … :

Guillaume :
Notre histoire a commencé il y a environ 9 mois. Notre entreprise voit enfin le jour.
Étant jeune parent d’une petite fille, j’ai été vite submergé par des vêtements trop petits, des jouets dont elle ne se servait plus et des objets qui ne sont désormais plus de son âge.
Nous gérons actuellement avec mon associé Paul-Henri une agence de développement web et mobile à Nice. Nous nous sommes intéressés au secteur de la petite enfance et aux solutions proposées sur le marché notamment au niveau des applications existantes qui pourraient répondre à ce besoin d’échanges spécialisé entre particuliers sur la petite enfance. C’est ainsi que SoKyoot est né (Il s’agit de la phonétique de so cute = trop mignon).
Nous avons muri l’idée en interne et commencé avec notre équipe à imaginer le projet, dessiner les premières maquettes et partir à la recherche de partenaires financiers. Notre souhait est de concevoir un produit avec un univers totalement dédié à la petite enfance qui corresponde au réel besoin des parents.
Notre application et le site internet sont aujourd’hui en ligne (en téléchargement gratuit depuis un appareil Android et Apple). Une fois le profil créé, l’utilisateur a la possibilité de parcourir les nombreuses catégories spécialisées et pouvoir par exemple acheter une poussette pour son bébé, des jouets en parfait état, un lot de pyjamas, des livres d’éveil ou encore du mobilier d’occasion.
Du côté vendeur, c’est la possibilité de vider ses placards d’affaires bébé devenues tout simplement inutiles, avec son smartphone et en un temps record. Le paiement se fait directement sur l’application ou le site web avec une carte bancaire. Un système de portefeuille virtuel vous permet de créditer l’argent reçu directement sur votre compte bancaire ou bien acheter d’autres affaires sur SoKyoot. Nous facilitons et sécurisons au maximum la transaction et l’envoi des colis grâce à notre système de livraison intégré dans notre solution. Nous donnons également la possibilité à l’acheteur et au vendeur d’échanger directement sur la plateforme et se rencontrer pour la remise du colis en main propre.
Le business model est simple puisque nous prenons une commission sur chaque transaction réalisée sur SoKyoot.

Qui sont vos clients ?

Nous nous adressons aux futurs et jeunes parents avec une volonté de couvrir l’ensemble de la France. Nous souhaitons offrir l’opportunité aux parents de vendre les articles de leurs enfants rapidement et le plus simplement possible mais aussi de faire des achats en leur permettant de faire des bonnes affaires.

Parlez-nous du dirigeant que vous êtes, votre parcours :

Je suis un jeune papa de 31 ans. J’ai un parcours plutôt technique et je baigne dans le digital depuis petit. J’ai commencé en tant que développeur web, j’ai fait un passage chez OVH (numéro 1 de l’hébergement web) en tant que technicien de maintenance des serveurs pour revenir sur la côte et créer SoKyoot. Après la création d’une agence web à Nice (JWeb Création) nous avons décidé de lancer notre projet SoKyoot

Avez-vous des projets nouveaux à moyen terme ?

Pour le moment, ainsi qu’à moyen terme nous nous concentrons sur la réussite de SoKyoot afin de devenir une référence en France sur le secteur de la revente d’affaires entre particuliers dans le domaine de la puériculture. Selon le développement en France nous envisageons par la suite d’étendre SoKyoot à l’étranger. En parallèle du développement de notre agence de développement, nous avons d’autres projets de produits web et mobiles sur des secteurs différents. 

Que représente pour vous le réseau et que vous apporte Côte d’Azur Ecobiz ?

Ecobiz est un réseau utile pour nous car il regroupe des acteurs économiques de la Côte d’Azur. Il est d’une grande utilité pour les entrepreneurs comme nous, mais aussi pour les dirigeants sur la Côte d’Azur. C’est une opportunité qu’il faut saisir pour tisser son réseau, surtout pour nous qui sommes encore débutants. 

Informations

Rédacteur
Fanny LORILLARD
Chargée développement commerce

Date de publication
le 04/01/18 à 15:48

Pour en savoir plus

(4 janvier 2018)

21 février 2018 - 18:10 - URL: http://www.cote-azur-ecobiz.fr/jcms/prd_945580/fr/rencontre-avec-guillaume-develter-co-fondateur-de-l-application-sokyoot

Powered by Jalios JCMS